fr
RETOURNER À LA LISTE

Parole à Jean Bocabeille de l’agence BFV architectes

16 mars 2020

BFV architectes, c’est le nom qui réunit Jean Bocabeille, Olivier Fassio et Jean-Brice Viaud. C’est aujourd’hui plus de 25 ans d’expériences au service de la construction. Dans son témoignage, Jean Bocabeille nous livre sa vision de l’architecture et son utilisation des lasures ProtectGuard Color pour ses projets béton.

Chez BFV Architectes, nous aimons la construction, les systèmes constructifs, les matériaux de constructions, leurs mises en œuvre… Nous aimons explorer les nouvelles possibilités que nous offrent nos partenaires que sont les entrepreneurs, les industriels qui travaillent à développer celles-ci. 

Nous avons entamé un travail avec Guard Industrie depuis quelques années maintenant. Au départ de notre collaboration, nous avons fait le constat que pour des opérations de logements, principalement, l’économie contrainte de ces programmes conduisait presque inévitablement à prescrire tout ou partie des façades en enduit, et qui plus est, un enduit de médiocre qualité.

Nous savons depuis longtemps que l’enduit n’offre finalement qu’une seule garantie: un vieillissement prématuré ! 
Dans le contexte suburbain d’aujourd’hui, avec un environnement assez dégradé et une forte pollution, l’enduit vieillit mal ! Les façades enduites, quelles que soient leurs couleurs ou tons d’origine, se couvrent assez vite d’une poussière grise. Cela donne une tonalité homogène grisâtre à la banlieue et favorise l’ambiance morose de ces territoires déjà si profondément impactés par un implacable caractère de banalité.

Logements lasurés à Bobigny. ©Christophe Demonfaucon

Le béton coulé en place revêtu d’une lasure hydrofuge et colorée est devenu une alternative pertinente à l’enduit.

Pour un coût très légèrement supérieur, nous préconisons des façades en béton brut, en prenant soin de fractionner le béton avec des joints horizontaux et verticaux afin d’éviter les fissures et nous choisissons des lasures plus ou moins couvrantes en fonction de l’aspect de ce béton.

Nous trouvons alors, une large gamme d’expression entre des teintes métallisées et des effets de matières en alternant des rendus brillants ou mats, ce qui nous permet de jouer sur une certaine ambiguïté de matériau.

Certains de nos projets semblent être revêtus d’une vêture métallique, d’autres paraissent réalisés en béton teinté dans la masse. La lasure n’a pas que sa qualité esthétique à faire valoir, son double caractère hydrofuge et oléofuge lui permet de résister à l’encrassement, lié essentiellement à la pollution contenue dans l’air. L’eau glisse sur la surface du béton protégé et emporte avec elle les poussières polluées. Le bâtiment résiste ainsi au vieillissement et conserve son allure initiale.

Jean Bocabeille, pour BFV Architectes

Logements lasurés à Nanterre. ©Côme Bocabeille